La MicroFrancophonie réunie au sommet de Blaye

Photo de groupe officielle du Sommet de Blaye

Le 27 août s’est ouvert le 3e sommet de l’ Organisation de la MicroFrancophonie, organisé avec talent par la Principauté d’Hélianthis à Blaye.

C’est dans la citadelle que s’est tenue cette riche première journée d’échanges et de conférences, en présence de représentants venus d’Aigues-Mortes, du Saugeais, de Laàs, de l’Ilocratie de la Tête-à-l’Âne, de Bérémagne, de la nation fomoire, du Padhrom, du Jaïlavera, du Dibistan, de Crisardie, Simerya et Kuragon. Le Dr. Sandra Petermann, de l’université de Mayence, spécialiste de la question micronationale et Gil Zinck, connaisseur des micronations artistiques, ont également partagé leur savoir. SMI Olivier a présenté la démarche angyalistanaise et proposé une intervention sur le thème du complotisme dans le monde micronational.

Au soir de la première journée, la Principauté d’Hélianthis a proposé aux délégations présentes un magnifique dîner d’État dans les chais du Château Marquis de Vauban. À cette occasion, l’organisation a décerné pour la première fois le prix Molière aux conférenciers, Sandra Petermann et Gil Zink, ainsi qu’une mention spéciale pour son rôle inspirant à la République du Saugeais. Pour sa part SMI Olivier a été fait fomoire d’honneur par le Vénérable Sogoln Yg Ysca, sous le nom de “tamanoir potelé aux fermes pectoraux, au regard lointain et à l’arcade sourcilière fière, de la maison du Tumboa (Welwitschia Mirabilis)“.

La 2e journée du Sommet a permis aux micronations présentes de continuer d’explorer des questions clefs de leur action, à travers par exemple une présentation des langues micronationales et notamment de la langue fomoire, ou encore une exposé du prince Jean Pierre Quatre sur les monnaies et les cryptomonnaies – et les conséquences néfastes de ces dernières pour l’environnement. Un atelier participatif animé par le Secrétaire-Général, le Duc Geoffrey Mathes, a aussi rythmé la matinée en proposant des outils intéressants et en permettant le renforcement par la collaboration des liens d’amitié entre les nations présentes.

Après un déjeuner festif, l’ensemble des participants ont pu, avant de quitter la Principauté, ou pour certains d’en parfaire leur connaissance avec une visite de la citadelle, chaleureusement remercier et féliciter le prince Vincent Ier pour la très belle organisation hélianthaine de cet événement réussi.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *