Photométéores : création du PRISME et nomination de notre premier Guetteur de rayon vert en milieu urbain

Comme chacun le sait, le territoire de l’Empire d’Angyalistan s’étend sur la ligne d’horizon ; son existence est par nature indissoluble de l’observation qu’en font les citoyens angyalistanais. Autrement dit, l’observation du territoire impérial est à la fois un droit et un devoir revenant et incombant à tous nos concitoyens. Or l’observation de l’horizon donne parfois lieu à celle de photométéores, ces phénomènes optiques de réflexion, réfraction, diffraction, polarisation ou d’interférences, qui se manifestent avec une poésie tout à fait imprévisible en fonction des interactions entre l’eau, l’air et la lumière.

C’est dans ce contexte que vient d’être créé, par décret de Sa Majesté Impériale,  l’Observatoire du PRISME (Parhélies, Rayons verts, Irisations, Scintillations, Mirages Etc.), placé sous l’autorité du Ministère de l’Air comprimé et des fonctions affines. Les amateurs d’arcs-en-ciel, halos, couronnes, aurores polaires, gloires et autres piliers solaires ont donc désormais une administration de référence à laquelle faire état des conclusions de leurs scrutations.

Si tous les citoyens angyalistanais ont par essence vocation à contribuer aux activités du PRISME, ceux qui font preuve d’une assiduité particulière et d’un engagement exceptionnel dans cet objectif peuvent recevoir la dignité de guetteur, sanctionnée par un arrêté impérial qui précise le photométéore et le type de paysage dans lequel ils exercent leurs talents. C’est à notre concitoyen Florent Deville, initiateur de cette proposition auprès des autorités angyalistanaises, que revient ce tout premier honorariat qui fera date de l’histoire impériale – en qualité de Guetteur de rayon vert en milieu urbain. Toutes les candidatures sont bien sûr les bienvenues pour grossir le cohorte des guetteurs du PRISME !

 

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.